Extrait Joyeuse la légende       SORTIE DU LIVRE LILLE-LESQUIN ! !! 

Extrait Joyeuse la légende

Le destin est une chose mystérieuse. J'avais seize ans et je venais passer quelques jours de vacances chez ma cousine à La Boule, non loin de Valgorge. Je me souviens fort bien qu'à l'occasion de ce séjour j'ai entendu prononcer pour la première fois le mot de « Joyeuse ». Sur le coup je mes suis senti quelque peu interpellé : « Joyeuse... Quel joli nom pour une commune ! ».

Le lycéen lillois que j'étais n'imaginait pas alors que je viendrais bien plus tard vivre, travailler puis étudier et me passionner pour ce beau village d'Ardèche. Il faut dire qu'à l'époque je me destinai à de longues études de médecine et que ma voie dans le nord de la France semblait toute tracée. Si l'on m'avait dit que je deviendrais un jour instituteur en Ardèche, correspondant de Presse à Joyeuse, puis écrivain passionné par l'histoire et le théâtre, j'aurai sans doute haussé les épaules.

Initialement le charme qu'exerça sur moi Joyeuse était poétique, voire lyrique mais s'inscrivait plutôt dans un registre franchement touristique. Trente ans plus tard, le charme s'était mué en une passion durable, une véritable quête pour un trésor. Le véritable trésor de Joyeuse : son histoire.

S'en suivront des recherches fiévreuses dans les archives municipales, départementales ou nationales. De longues observations sur le terrain en compagnie d'architectes, d'historiens ou d'érudits locaux. D'excitantes explorations de cavités, de puits et de souterrains de la cité ducale en compagnie d'amis spéléologues. Toutes ces heures passées avec les passionnés d'une association historique pour reconstituer les maquettes des remparts, celle du château ou du castrum. Tant d'efforts pour créer un musée et puis monter des visites guidées qui deviendront rapidement théâtralisées. Tout cela pour le seul ravissement de la découverte et le plaisir de faire partager cette émotion au plus grand nombre.

Au fil du temps, une vision de Joyeuse, à la fois cité historique et légendaire, s'est esquissée. Une vision où le langage du poète se partage le langage avec l'histoire, C'est cette vision que je vous propose de partager dans la lecture de cet ouvrage qui est structuré en trois parties. Dans la première « Si Joyeuse m'était conté », vous retrouverez l'intégrale du texte des visites guidées théâtralisées du duché de Joyeuse avec les dialogues et les commentaires de la guide sur le patrimoine historique de Joyeuse. Dans la deuxième partie « Si Joyeuse m'était chanté », vous découvrirez les textes des chansons de la comédie musicale « Le joyeux fou du puits ». Une « Coméra musicale » sur l'histoire de Joyeuse, comme l'a baptisé mon ami Roland Hours qui signe les musiques sur les textes que mon inspiré l'épopée de Joyeuse. Enfin dans une troisième partie « Si Joyeuse m'était commenté », il vous sera livré à titre d'annexe quelques uns des articles et analyses historiques que j'ai signé dans la presse locale sur Joyeuse et ses légendes historiques ou ses histoires légendaires.

Bon voyage dans la cité des ducs de Joyeuse, cité de Charlemagne d'après la légende, cité de le joie d'après les poètes.

(Extrait de l'introduction)