POLITIQUE       SORTIE DU LIVRE LILLE-LESQUIN ! !! 

DES ELECTEURS AUX LECTEURS
DU POLITIQUE AU POETIQUE

Charles Millon aurait dit de moi quand j'étais conseiller régional écolo (1992-1998) que j'étais "trop poète pour être un politique, trop joueur pour ne pas en être un"!

 (Lyon, 1993)

Je ne sais si cette formule rapportée par le président du groupe des Non-inscrits était apocryphe mais en tout cas elle résume assez bien l'ambivalence de ma relation à la politique. Je l'aime et je la fuis tout à la fois.

          
(Région Rhône-Alpes 1996)

Quand on a été 13 fois candidat à des élections {municipales (4x), intercommunales (1x), cantonales (3x), régionales (1x), européennes (1x) et législatives (3x)} on peut difficilement dire que l'on est allergique à l'action politique!

                      (Municipales Wattignies 1989)

Mais pour autant le monde saumâtre des politiciens me répugne.
Ne cherchez pas l'erreur, ce n'est que la douleur d'un poète militant...
J'aime le pouvoir de créer, de changer l'ordre des choses et surtout je ne peux vivre en fermant mes volets sur le monde qui m'entourre avec ses injustices, ses égoïsmes, ses folies...
C'est peut-être cela être militant.

                         (Municipales Joyeuse 2008)

25 années de militance essentiellement écolo n'ont pas entamé mon optimisme en la vie et en l'homme.
Et quand le doute me visite, je prends du recul en revisitant la condition de l'homme au Moyen-Age ou en visualisant le chemin que nous avons parcouru depuis le Big-Bang primordial! Et je me rassure... Néanmoins, je préfèrerai toujours le poétique à la politique, et les lecteurs aux électeurs. Car à travers des écrits, des scénarios et pièces de théâtre comme Boissel ou Jack London, j'ai le sentiment de militer culturellement.
Et puis, toucher le coeur des gens n'est-il pas révolutionner le monde?...


photos sokebana - communication contre le projet gaz de schiste ardeche                             (Cantonales Ardèche 2011)

Pour finir une citation de George Bernard Shaw que j'adore:

"Les hommes politiques et les couches doivent être changés souvent... 
et pour les mêmes raisons."