CONFERENCES       SORTIE DU LIVRE LILLE-LESQUIN ! !! 

CONFERENCES

Les conférences de Pierre Antoine Courouble


Révolution française, François Boissel, Astronomie, Jules Verne, Origines du féminisme, L'humour et la guerre, Jack London... De nombreux thèmes toujours présentés avec passion. Une heure de conférence avec vidéo projection toujours suivie d'une rencontre/débat avec l'écrivain conférencier.

Pour toutes réservation contacter le 06 30 35 32 20 ou adresser un mail à mermoz07@free.fr

 

 

Conférence « L'énigme Boissel, le père oublié du socialisme ? ».

Révolutionnaire singulier, François Boissel (1728-1808) est un penseur avant-gardiste qualifié par Jaurès de « plus subversif de son époque ». Un Jaurès qui voyait également en lui le précurseur historique du socialisme, précédent Babeuf et Saint-Simon. De fait Boissel est une personnalité historique étonnante : pionnier du féminisme à une époque qui n'accordait pas beaucoup de droits aux femmes, il fut également un écologiste, anti-esclavagiste, pacifiste et laïque avant l'heure. Par quelle bizarrerie de la destinée le philosophe exalté qui dénonçait tout à la fois la société et la religion, condamnait la propriété et l'institution du mariage, va-t-il passer à la trappe de l'Histoire ? Pourquoi son nom ne figure-t-il pas dans le dictionnaire alors que des thèses ont été écrites sur lui à la Sorbonne, Moscou ou Tokyo?... A moins que le philosophe oublié de la révolution française ne soit un philosophe occulté ou effacé ?

 

Conférence « Boissel mystique du social ou la question de l'Etre Suprême ». 

Enfant des Oratoriens, adepte de Rousseau et Spinoza, l'auteur du « Catéchisme du genre humain » va élaborer une spiritualité laïque qui contribuera à l'émergence du culte révolutionnaire de l'Etre Suprême, sujet sur lequel il avait déjà disserté et publié un ouvrage dès 1780. Des Oratoriens aux Jacobins, Boissel va élaborer une véritable mystique du social et de la femme, voyant en celle-ci une représentante sur terre de l'Etre Suprême et donc un être supérieur à l'homme.

 

Conférence « De Boissy à Boissel ».

Deux ardéchois, tous deux avocats au Parlement de Paris : François Boissy (d'Anglas) et François Boissel (de Joyeuse) vont s'engager dans l'épopée révolutionnaire et prendre des directions diamétralement opposées sur le plan philosophique et politique. Le premier protestant libéral, réformiste modéré, proto notable, établira la propriété privée comme fondement constitutionnel de la France. Le deuxième catholique rebelle, révolutionnaire jacobin, proto communiste, condamnera la propriété privée comme fondement de la société. Deux parcours étrangement similaires, deux visions totalement opposées. A moins qu'elles ne soient complémentaires ?

 

Conférences « Les origines révolutionnaires du féminisme ».

L'auteur du « Bréviaire de la Révolution française» évoque les origines du féminisme pendant la Révolution française ». Il évoque la mémoire de Théroigne de Méricourt, Olympe de Gouges, Mary Wollstonecraft mais aussi l'œuvre philosophique du surprenant François Boissel qui fut un grand pionnier de la cause des femmes et l'un des tout premier homme à s'engager clairement pour leur émancipation. 

 

Conférences « De Jules Verne à aujourd'hui, la science espace d'imagination et de rêve ».

Jules Verne est mort en 1905, l'année même où Einstein publiait son fameux e = mc2, dont la signification allait bouleverser la science du XXe siècle. « Tout ce qu'un homme est capable d'imaginer, d'autres hommes seront capables de le réaliser» aurait dit Jules Verne, qu'elle aurait été dès lors son imagination et son œuvre littéraire s'il était né un siècle plus tard et avait connu l'œuvre d'Einstein et celle des pères de la mécanique quantique ? C'est à cette question que P-A Courouble, passionné de Jules Verne et de sciences, tente de répondre. Après avoir abordé les thèmes nouveaux de la science du XXe siècle, susceptibles d'inspirer le romancier s'il était né en 1928 : la conquête spatiale, la vitesse du déplacement, la téléportation, le voyage dans le temps, les univers parallèles, le devenir écologique de la planète, le mystère des trous noirs... L'écrivain de Joyeuse revisite le contenu romanesque des principaux classiques de l'œuvre vernienne, réadaptant celui-ci aux sources contemporaines d'inspiration scientifique. Il en ressort un nouveau visage pour Philéas Fog, le capitaine Nemo ou Robur le conquérant. L'écrivain esquisse les synopsis de nouveaux romans aux sonorités verniennes : « Cinq semaines en navette », « 20 000 années lumières dans l'espace », « Un astronaute de 15 ans », « La planète mystérieuse », « Le tour de la galaxie en quatre vingt mois », « Le maître du temps »...

 

Conférence « Incroyables planètes. Exploration scientifique et poétique du système solaire ».

L'auteur de L'enfant qui parlait aux étoiles propose à son auditoire un voyage de pensée à travers l'univers pour partir à la découverte des merveilles du cosmos. Il suggère les perceptions et visions qui seraient celles d'un voyageur de l'espace partant explorer la Lune, Mars, Venus, Mercure, Jupiter, Neptune et toutes les autres planètes de notre système solaire. Un voyage à la fois didactique, scientifique et poétique, commenté et illustré de nombreuses images numériques.

 

Conférence « L'affaire des bombes en bois ».

L'écrivain conférencier aborde un sujet étonnant, sinon dérangeant : l'humour pendant la seconde guerre mondiale. Un sujet relié à son livre/enquête « L'énigme des bombes en bois. Wood for wood » qui relate les multiples anecdotes de largages de fausses bombes en bois anglaises sur de faux avions en bois allemands en de nombreux endroits en France et en Europe. Mythe ou réalité ? L'auteur s'est livré à une enquête de deux ans sur ce sujet atypique, réunissant 163 témoignages de pilotes, anciens résistants et allemands.  Une  enquête cautionnée par sir David Whiting, ancien pilote et ingénieur de la RAF qui fut le fils de  Lord Dowding commandant de la Royal Air Force pendant la bataille d'Angleterre. Toutes les pistes d'explication sont explorées : confusions ou erreur d'interprétation, opérations commandées par les services de propagande, actions de guerre psychologique, initiatives individuelles de pilotes ?... L'historien apporte la preuve que certains pilotes ont bien recouru à l'humour comme à un exutoire face à l'horreur de la guerre. Un humour qui donne toutes ses lettres de noblesse à ce qu'il peut y avoir de meilleur en l'homme en pareille circonstance : le sens de la dérision avec une certaine élégance dans l'audace.

 

 

Conférence « Jack London. L'appel d'un écrivain rebelle ».

Ecrivain, romancier, reporter, photographe de presse, correspondant de guerre, voyageur, aventurier, chercheur d'or, marin, gentleman-farmer écologiste, conférencier et militant socialiste, Jack London fut tout cela à la fois. Il reste l'une des plus belles incarnations du rêve américain, le gosse des docks qui accède à la gloire littéraire par la force de l'autodidacte et opiniâtreté. D'abord vagabond et trimard par choix, son personnage suggère dans un premier temps celui de Charlot. Devenu reporter, globe trotter, un aventurier en culotte de golf avec une belle mèche sur le front comme le montrent certaines photos, Jack London aurait pu tout aussi bien inspirer le personnage de Tintin chez Hergé. Mais il aurait pu également inspirer un personnage hugolien comme celui de Jean Valjean... Le feu, le brio, la désinvolture du génie caractérisent l'œuvre de Jack London. Mais l'écrivain des neiges, des océans et de la vie, fut surtout l'écrivain des luttes : celles qui font face à soi-même, celles qui font face aux forces de la nature, face à l'injustice des hommes, à l'égoïsme des possédants... Ecrivain engagé, Jack London, mit sa plume rebelle au service des luttes sociales de son époque et des temps à venir avec un incroyable sens prémonitoire. Des luttes qui s'inscrivent dans la révolte d'un gosse des docks devant sa situation familiale puis dans la rébellion d'un jeune écrivain face à l'establishment d'un monde de l'édition au service d'une société conservatrice. Enfin celle d'un reporter qui mit sa plume au service d'un combat militant pour la dignité humaine. La vie de Jack London soulève de nombreuses interrogations dont deux énigmes fondamentales, celle de ses origines et celle précisément de sa mort. Dans sa conférence mi-biographique, mi-bibliographique, Pierre-Antoine Courouble tente d'apporter des réponses à ces questions.